Vous avez comme projet de rénover ou construire un gîte ? Voici 10 erreurs à éviter si vous vous lancez dans cette aventure. 

Erreur n°1 : Se lancer sans l’attestation de la commune

Avant de vous lancer dans de quelconques travaux en vue d’ouvrir un gîte, vous devrez demander à votre commune l’autorisation de créer une maison de vacances sur son territoire. L’exploitation d’un gîte est donc soumise à une autorisation. Chaque commune a son règlement, certaines sont très souples et d’autres beaucoup plus strictes.

Une fois cette autorisation en poche, la commune demandera aux pompiers de visiter votre logement avant que vous n’ouvriez. Ils vérifieront les installations et si tout est en ordre, vous obtiendriez votre attestation incendie. Selon la capacité de votre gîte, les pompiers vous imposeront différentes installations (ex : détecteur de fumée, porte coupe-feu, escalier de secours, etc.).

Erreurs n° 2 : Construire / Rénover n’importe quoi, n’importe où

Vos vacanciers ont une vision de l’Ardenne (comme vous avez une vision du sud de la France) : « L’Ardenne, c’est la campagne, c’est le grand air, on peut passer des heures dans les bois sans croiser personne et si on a de la chance on verra un splendide cerf. » Voilà le cliché à garder en tête pour identifier la maison parfaite à transformer en gîte 😉

Nous vous conseillons d’investir dans une maison 4 façades, sans vis-à-vis, située dans un endroit calme et verdoyant, et disposant d’un jardin et/ou une terrasse. C’est ce que recherchent majoritairement les vacanciers qui choisissent l’Ardenne comme destination de vacances. Jannetien vous donne d’autres conseils quant à l’achat d’une maison pour la transformer en gîte.

Recevez un bonus en vous inscrivant à la newsletter.

Une checklist reprenant tout le matériel pour équiper votre gîte.

Erreur n°3 :  Laisser les extérieurs dans leur jus

Lors de la rénovation ou construction d’un gîte, il ne faut pas négliger les aménagements extérieurs. Soyez certains que d’avril à septembre, les vacanciers profiteront de la vie en Ardenne, au grand air, au moindre rayon de soleil.

Vous pouvez par exemple aménager une jolie terrasse avec du mobilier extérieur et un barbecue.  Quelques plantations feront également de l’effet. La terrasse couverte quant à elle permet aux vacanciers de profiter des extérieurs même en hiver. Un chauffage au gaz ou électrique sous une terrasse couverte les raviront lors des journées plus fraîches.  

Vous n’aurez qu’une seule occasion de créer une première bonne impression. Les abords extérieurs, c’est la première chose que vos clients verront.

Erreur n°4 : Une seule salle de bains pour 12 personnes 

Chez Ardennes-Etape, nous préconisons une salle de douche pour maximum 4 personnes. Vos vacanciers ne doivent pas faire la file au petit matin. Ils sont très attentifs à ce genre de chose. 

Pour les gîtes de grande capacité, nous conseillons des salles de bains privatives dans chaque chambre. L’effet « colonie de vacances, tout le monde à la douche ! », est rarement recherché par les vacanciers qui louent une maison de vacances. Toutes les salles de bains ne doivent pas être équipées d’une douche, d’une baignoire, d’une toilette et d’un double lavabo.  Le minimum est une douche et un évier.

Erreur n°5 :  Miser sur le minimum syndical pour le confort

Nous sommes actifs dans la location de gîtes depuis 2002. Autant dire que nous avons vu défiler des millions de vacanciers. On finit par les connaître 😉 Les clients sont à la recherche d’un confort à minima équivalent à chez eux, voire supérieur à leur propre maison quand ils partent en week-end.

Votre gîte doit être bien équipé au niveau du petit matériel. C’est particulièrement vrai quand il s’agit de la cuisine. Il faut de la vaisselle en suffisance ainsi que des ustensiles. Les vacanciers vont très peu au restaurant. Ils profitent pleinement de la maison et cuisinent sur place.

Fuyez la haute technologie… Plus c’est simple à utiliser, moins vous aurez de problèmes. Parfois, rien que l’utilisation d’un thermostat est un challenge pour les clients…

Il y a un élément que les vacanciers A-D-O-R-E-N-T… le poêle à bois, feu cassette et feu ouvert. C’est devenu un critère de recherche sur notre site internet.

Erreur n°6 :  Beaucoup de monde dans une seule pièce de vie

Au-delà de 12 personnes, vous pouvez multiplier les pièces de vie. Même s’ils sont venus passer des vacances en famille ou entre amis, les vacanciers apprécieront s’isoler en petit groupe. Les adultes profiteront d’un apéritif dans le salon au coin du feu pendant que les ados feront une partie de kickers à l’étage et les jeunes enfants joueront dans la salle de jeux.  

Il vaut mieux minimiser la superficie des chambres (sans concevoir des pièces étriquées) et maximiser la taille des pièces de vie. Les gîtes de grande capacité ne sont pas des hôtels, les vacanciers préfèrent passer du temps ensemble plutôt qu’enfermés dans leur chambre.

Vous rénovez une maison et il y a un garage ? Transformez cette pièce en salle de jeux, de détente. Un garage n’a quasi aucune utilité pour un vacancier.

Erreur n°7 : Construire le même gîte que son voisin

Dans un secteur très concurrentiel, il faut pouvoir se démarquer. Il est possible de se différencier en dépensant très peu. Votre jardin peut par exemple accueillir une cabane pour les enfants, un espace feu de camp, un dôme de relaxation, etc.  

Soyez créatif dans l’aménagement de votre gîte et proposez des choses uniques.

Erreur n°8 : Construire ou rénover un gîte « basique » de 6 à 9 personnes

Les gîtes de 6 à 9 personnes sont nombreux en Wallonie, TRES nombreux ! Si vous décidez d’opter pour cette capacité vous devrez fortement vous différencier pour pouvoir faire votre place. Le marché est presque saturé dans cette capacité d’hébergement.

Nous vous conseillons d’investir soit dans des gîtes plus petits de 2 à 4 personnes, soit plus grands de 10 personnes et plus.

Erreur 9 :  Penser que les espaces wellness sont démodés  

Les espaces wellness avec sauna, cabine infrarouge, hammam, piscine ont toujours la cote. Ce sont des aménagements appréciés par les vacanciers s’ils sont bien pensés. Lumière tamisée, musique, bougie et sauna ; c’est la bonne note assurée. Octroyez une pièce entière à ce/ces équipements est une réelle plus-value ! Allez-y à fond… ou n’y allez pas. Un sauna coincé dans une buanderie entre un sèche-linge et une machine à laver, pas top.

Les piscines intérieures chauffées ont toujours énormément de succès.

Erreur n°10 : Ne pas garder de budget pour l’aménagement

Le gros œuvre est certainement la partie la plus longue du projet… une fois qu’il est terminé, ce n’est toutefois pas fini.

Le mobilier, l’habillage des fenêtres, l’éclairage, la décoration ou encore la literie font gonfler la facture. Si vous pouvez « rogner » sur certains postes, sur d’autres c’est impossible ! Investissez dans une literie de qualité, des canapés confortables ou encore des meubles robustes. Le tout doit être cohérent et beau.

Ce sont les 10 erreurs à éviter si vous avez comme projet d’ouvrir un gîte. Vous vous posez peut-être d’autres questions. Nous avons écrit spécialement pour vous un article sur la rentabilité des gîtes et un autre sur la définition même du métier de propriétaire de gîte