Dans cet article, nous vous expliquons comment faire de belles économies sur votre facture d’eau et comment diminuer votre empreinte écologique. Découvrez dès maintenant de nombreux conseils pour votre gîte !

Grâce aux conseils de Robert Lejoly, nous vous expliquons comment préserver l’or bleu ardennais et réaliser de précieuses économies. « L’eau est une ressource naturelle que l’on essaye de préserver autant que possible que ce soit en quantité, grâce à des citernes d’eau de pluie, ou en qualité, grâce à des microstations d’épuration. Dans les deux cas, cela permet de préserver les nappes et les captages actuels. » Des sources qui tarissent à vue d’œil…

Robert Lejoly est Directeur commercial Wallonie et Grand-Duché du Luxembourg pour la société Eloy Water. Cela fait 18 ans qu’il travaille pour ce fleuron de l’industrie belge. Depuis 1965, Eloy Water est spécialisée dans le traitement et la réutilisation des eaux. Une société qui mise sur des produits innovants et une production au cœur même de l’Ardenne, à Sprimont.

La citerne d’eau de pluie ou comment faire de belles économies

Voilà un système qui est économique et écologique. Grâce à lui, vous pouvez remplir votre piscine… gratuitement ou presque !

Il s’agit de récolter l’eau de pluie via vos chéneaux. Elle sera ensuite filtrée avant d’être renvoyée dans un second circuit domestique. « On dimensionne la citerne selon la capacité du gîte, la surface de toiture et la durée sans précipitations. Que vous tombiez à court d’eau 1 ou 2 fois par an, c’est bon pour le renouvellement de votre eau. Pour 2 500 €, vous pouvez déjà être équipé. » précise l’expert. Avec son équipe, il étudie le système le plus adéquat pour votre maison de vacances. Pas d’installation sans une analyse complète !

L’eau récoltée et filtrée ne pourra toutefois pas être utilisée pour un wellness, pour cuisiner ou pour se doucher.

Le saviez-vous ?

Grâce à une citerne d’eau de pluie vous pouvez remplir votre piscine, arroser vos fleurs, nettoyer votre terrasse ou encore utiliser cette eau pour vos toilettes. Cet équipement vous fera réaliser jusqu’à 50% d’économie sur votre facture !

La station d’épuration ou comment diminuer votre empreinte écologique

Les stations sont obligatoires dans les nouvelles constructions, en cas de transformation ou d’agrandissement d’un bâtiment dans les zones autonomes. C’est-à-dire là où il n’y a pas d’accès à l’égout. Grace à elles, vous épurez vos eaux usées à 95% avant de les rejeter dans la nature.

Une station d’épuration se dimensionne en fonction du nombre de lits dans votre gîte. Ainsi, un lit est égal à « un équivalent habitant » (1 EH). En fonction de cet équivalent habitant, vous opterez pour un système plutôt qu’un autre. « La station ne doit surtout pas être sous-dimensionnée. Cela entrainerait toute une série de problèmes et vous devriez la vidanger beaucoup trop souventPour un gîte de neuf personnes par exemple, comptez 9 000 €, placement compris. »

Le saviez-vous ?

Le fonctionnement d’une station d’épuration peut être mis à mal si vous utilisez des produits d’entretien agressifs comme de l’eau de javel. Cela tue les bonnes bactéries présentes dans le système. Optez pour des produits de nettoyage écologiques.

Les cinq conseils de Robert

Robert vous donne cinq conseils pour que votre station d’épuration soit correctement placée et qu’elle passe totalement inaperçue auprès de vos vacanciers.

 

  1. Le système installé doit être agréé. « Tous nos produits ont subi des tests pour obtenir un agrément », explique Robert. « Nous avons notamment développé une solution pour les gîtes français qui vient d’arriver sur le marché belge. Il s’agit d’une station qui fonctionne sans électricité : X-Perco. Dans cette solution, nous utilisons du Xylit pour filtrer l’eau. C’est un déchet vert minéralisé extrait en Allemagne et qui va épurer l’eau goutte à goutte. » Ultra-écologique, très efficace et agréé !
  2. L’entrepreneur qui place le système doit également être certifié. Eloy Water travaille avec un réseau d’installateurs régulièrement formés par leurs soins. Partout en Wallonie, ils se déplacent jusqu’à vous.
  3. Chaque station d’épuration est munie d’un conduit de ventilation. Evitez de placer ce conduit juste à côté de la terrasse ou de la piscine. Il est important de bien choisir l’endroit où les gaz se disperseront.
  4. Depuis 2018, il est obligatoire d’entretenir votre système d’épuration tous les 18 mois. « Nos experts font l’entretien de nos systèmes mais nous pouvons également réaliser celui des stations de nos concurrents. » ajoute Robert.
  5. Dans le cas où il y a une station d’épuration (Oxyfix®) qui a été installée, pensez à placer le surpresseur dans un endroit isolé (local technique, garage, abris de jardin). Lorsque le système s’active, il pourrait quelque peu perturber la quiétude des vacanciers.

Le saviez-vous ?

La Région wallonne octroie des primes que ce soit pour le placement et l’entretien d’une station d’épuration. L’entretien d’une microstation pour un gîte de cinq personnes, par exemple, est totalement remboursé. Eloy Water envoie pour vous la facture à la région wallonne. Pas de tracasserie administrative !

Envie d’en savoir plus ?

Rendez-vous dès maintenant sur www.eloywater.be ou au +32 4 382 44 02. Robert et son équipe se tiennent à votre disposition pour répondre à vos questions.

Recevez nos bons plans par mail en vous inscrivant à notre newsletter.

En cadeau :

Notre guide SOS pour accueillir vos vacanciers en néerlandais! (Une version audio est également disponible)