Je suis Julien, ardennais de coeur et d’esprit, je partage mes aventures sur mon blog Sentiers du Phoenix. Aujourd’hui, c’est dans la région d’Houffalize. que je vous emmène. À quelques kilomètres d’Houffalize coulent plusieurs ruisseaux qui ont creusé des vallées encaissées et cachées. Souvent délaissés au profit de leur grande soeur, l’Ourthe, ils n’ont pourtant rien à lui envier. Le long du Martin-Moulin, du Belle-Meuse et par les crêtes, cette randonnée de 14 km vous fera découvrir une petite vallée aussi surprenante que sauvage.

Départ de la Brasserie Chouffe

La randonnée que je vous propose démarre et se termine la brasserie Chouffe à… Achouffe. Elle est pas belle la vie ? Comme vous pouvez l’imaginer, elle offrira une excellente récompense après une journée en Ardenne sous la neige. Mais avant cela, les 14 km que je vous ai concoctés ne vous laisseront pas de marbre. En effet avec ses 400m de D+, cette balade en Haute Ardenne ne se limite pas à suivre le cours des rivières mais aussi à les contempler d’en haut.

Au fil de l’eau

Pour profiter des belles lumières, nous démarrons ma compagne et moi en début de matinée. Après quelques centaines de mètres, nous sommes déjà en pleine forêt. Bercé par les remous de la rivière, la magie des forêts ardennaises prend vie et nous emmène en un instant en pleine nature. Le sentier longe alors en rive gauche le cours tumultueux du Martin-Moulin, à l’ombre des sapins. Même si les traces de neige ont presque toutes disparues, le vent froid et perçant nous rappelle bien la rigueur de l’hiver ardennais.

Après 500m environs, vous devrez passer en rive droite. Un petit pont (bien glissant) vous permettra de traverser la rivière. Prenez garde au petit tronçon qui s’ensuit. En effet, la neige l’a rendu extrêmement glissant et comme il se trouve à flanc de coteau. Cela peut devenir vite périeux. Nous en avons d’ailleurs fait les frais, manquant de glisser à plusieurs reprises. Prudence !

Par monts et par vaux

Alors que nous arrivons à la première côte du parcours, le soleil fait son apparition métamorphosant littéralement la vallée. C’est ça que j’aime lorsque je randonne en Ardenne : la multitude des ambiances offertes. Nous sommes passés en quelques minutes d’une vallée gothique à un tableau romantique. Après plusieurs jours assez sombres, quel bonheur de contempler à nouveau ce paysage baigné de soleil.

Arrivé au sommet de cette côte « arrache-coeur », je peux vous assurer que je n’ai plus froid ; de quoi profiter des crêtes à l’ombre des sapins sans peur d’attraper froid. Déjà, la météo a changé et nous sert une fine grêle violente mais rapide. D’un autre côté, l’hiver ayant dénudé les arbres, nous pouvons contempler des paysages habituellement cachés par les feuilles. C’est un des bénéfices des randonnées en hiver en Ardenne : de nouveaux paysages s’offrent à nos yeux !

Et lorsque le soleil refait son apparition, nous profitons d’un jeu de clairs obscurs sous la canonnée absolument époustouflant ! J’ai beau connaître cette région par cœur. Je ne m’en lasserai jamais. Chaque jour, chaque heure offre tellement d’atmosphères différentes que cette randonnée au départ d’Achouffe sera différente à chaque instant. Cependant, l’hiver et l’automne auront clairement ma préférence pour cette randonnée au départ d’Achouffe.

La confluence : un choix cornélien

Après avoir joué avec les « sommets », nous rejoignons le ruisseau de Belle-Meuse puis à nouveau le Martin-Moulin jusqu’à sa confluence avec l’Ourthe. C’est là qu’un choix cornélien se posera à chacun d’entre-vous. En effet, nous avons la possibilité, soit de longer l’Ourthe orientale et grimper jusqu’à un panorama unique ou d’éviter l’Ourthe et filer en direction de la brasserie… Quand je vous disais que cela ne serait pas facile ! Si vous hésitez, je vous propose de vous poser et de casser la graine. C’est toujours mieux de réfléchir à ce genre de décision le ventre plein.

Personnellement, je dois vous avouer que j’ai craqué assez rapidement… Oui ! L’appel de la forêt aura été le plus fort. Je vote pour le panorama ! Cela me donnera encore plus de raisons pour boire une bonne Chouffe à l’arrivée. Là-haut, la vue est assez folle. Malheureusement, en plein contre-jour, je n’ai pas su faire de photos convenables ! Il faudra que j’y retourne pour vous montrer ça (si d’aventure vous ne me croyez pas).

Retour par les hauteurs

Vous avez fait la boucle ? Vous pensiez que vous en auriez fini avec les cotes ? Et bien, c’est raté ! Comme moi, vous avez repéré le beau sentier plat qui longe le Martin-Moulin jusqu’au départ… Vous pouvez l’oublier. Par contre, ce beau chemin qui grimpe dans la sapinière, vous le voyez ? Et bien, empruntons-le ensemble. Les cuisses commencent à chauffer, le souffle se raccourcit !  Courage, c’est la dernière (promis !). Une fois au sommet, changement de décor, la neige a transformé le paysage. Quand je vous disais que vous rencontriez une multitude d’ambiances ! C’est tout simplement magique. Je prends le temps de faire quelques photos avant de descendre sur Achouffe.

Enfin, vous avez mérité votre bière !

Après quelques dernières précautions lors de la descente finale, nous rejoignons le parking situé devant la brasserie. Nous n’avons malheureusement pas le temps de nous y arrêter pour boire une petite Chouffe mais je vous le conseille ardemment. En effet, l’hiver dans le café-brasserie, le foyer au centre de la pièce est allumé conférant une chaleur incomparable. Avec votre café ou votre bière, vous pourrez repenser à l’aventure que vous venez de vivre les yeux perdus dans les flammes…. Quand je vous disais que vous ne seriez pas déçu. Avouez, c’est une de vos plus belles randonnées en Belgique, non ?

Et si on prolongeait notre aventure en Ardenne ?

Après une journée au grand air et une bonne dégustation, pourquoi ne pas prolonger l’expérience en logeant à proximité ? Je vous ai dégoté une maison de vacances à l’ambiance scandinave et forestière. Bain nordique, sauna et balcon sur la forêt vous permettront de continuer à profiter de ce havre de paix pour recharger vos batteries après cette belle et sportive randonnée en Ardenne.