Une balade revigorante en Ardenne en hiver ? Oui ! Les arbres nus (et, si on a de la chance, la neige qui craque sous nos pieds) donnent aux promenades en nature une magie incontestable. On les savoure d’autant plus quand un panorama à couper le souffle s’offre à nous. Découvrez en vidéo 5 destinations qui devraient vous donner l’envie de vous habiller chaudement pour aller à la rencontre des trésors de l’Ardenne. 

La fête au panorama au lac de Robertville

Départ : barrage de Robertville (avec parking rue du barrage)
Distance : 5,2 km
Difficulté : moyenne
Balisage : rectangle bleu et logo muguet

L’un des cadeaux des Cantons de l’Est ? Le dépaysement ! Au cœur du parc naturel des Hautes-Fagnes-Eifel, dans la commune de Waimes, on retrouve le lac de barrage de Robertville. C’est précisément à partir du barrage qu’une promenade est proposée. Juste après le barrage, le sentier des panoramas invite à regarder ce qui se dresse devant nous: le château de Reinhardstein, la rivière, la vallée… Après avoir emprunté un sentier étroit et un chemin qui longe les flancs de la colline, on arrive au pied de la Warche. Un spectacle de tous les instants jusqu’à l’impressionnante forteresse de Reinhardstein.

Vous aimerez cette balade parce que…

  • Les panoramas et vues plongeantes sont à couper le souffle.
  • C’est accessible aux compagnons à quatre pattes

Notre conseil

S’il neige, optez plutôt pour les tracés de pistes de ski de fond comme Ovifat, la baraque Michel ou depuis Mont Rigi. Car, le lac de Robertville risque d’être inaccessible : ses chemins pentus peuvent être dangereux. L’office du tourisme de Robertville prévient : « Les balades à faire sur Robertville pendant l’hiver dépendent surtout de l’enneigement. En effet, dès qu’il y a de la neige la plupart des balades deviennent impraticables, car elles ne sont pas déblayées (tour du lac, du château de Reinhardstein). »

Partir à la rencontre d’une vallée merveilleuse

Départ : parking de Sedoz
Distance : 6 km
Difficulté : moyenne
Balisage : rectangle bleu

Le Ninglinspo, unique petite rivière de montagne du pays, est une pépite à découvrir. Le chemin de randonnée qui porte son nom fait partie des plus beaux de l’Ardenne belge. Elle débute d’un parking de Sedoz, entre Aywaille et Remouchamps. Le sentier, discret mais prisé, vous emmène à la découverte d’une première charmante chute d’eau (La Chaudière), différentes passerelles et à un panorama époustouflant : le point de vue du Drouet.

Vous aimerez cette balade parce que…

  • Les lieux sont enchanteurs
  • La rivière séduit peu importe la saison
  • La vue panoramique vaut tous les efforts fournis durant la randonnée.

Notre conseil

Équipez-vous convenablement : bonnes chaussures, vêtements chauds et confortables, boisson chaude, couverture pour vous asseoir au point de vue (il n’y a pas de banc). Faites attention à la météo : les dénivelés sont nombreux et ne facilitent pas des balades par temps de gel ou de neige.

Le long de la Lesse, plus près du ciel

Départ : église Sainte Marguerite (Lessive)
Distance : 7,4 km
Difficulté : facile
Balisage : losange jaune

Plus haut, plus loin ! Cela pourrait être la devise de Lessive, tournée vers le ciel. En effet, le village a vu s’installer, en 1972, la Station terrienne de télécommunications spatiales. RTT Lessive n’est plus en service depuis 2001, mais ses quatre antennes, impressionnantes (Lessive 1 mesure 35 mètres !), restent visibles aux randonneurs curieux. Vous pourrez les apercevoir non loin de votre point de départ. La balade dite des Pics Epeiche vous mènera  à la Lesse (à hauteur de Han-Sur-Lesse, où vous pouvez éventuellement vous arrêter pour voir les Grottes de Han) via des routes aisément praticables (beaucoup de routes goudronnées).

Le ciel, qui se reflète dans la Lesse, est également un lieu apprécié des habitants du village. Et pour cause : les habitants de Lessive ont été des Skassis. Quoi donc ? Des échassiers ! Le quotidien de l’époque voulait que ces habitants puissent gérer les échasses pour pouvoir se déplacer aisément en cas d’inondations, mais également pour garder un œil sur les troupeaux. Aujourd’hui, la pratique est entrée dans l’histoire du village et fait désormais partie du folklore : les Skassis de Lessive sortent lors de la fête du village, en juillet.

Vous aimerez cette balade parce que…

  • Elle est facile, agréable, et on passe non loin de Han-Sur-Lesse, où on peut boire une boisson chaude avant de reprendre la randonnée.
  • Elle est accessible au plus grand nombre via une partie du parcours sur route goudronnée.
  • La Lesse sauvage, c’est un spectacle de chaque instant. En hiver, la magie des premières gelées rend le cours d’eau encore plus impétueux.

Notre conseil

Se balader le long de la Lesse sauvage en hiver est toujours un moment agréable et vivifiant. Cependant, en décembre, janvier et février, certains lieux ne sont pas accessibles. Pensez à prendre vos précautions si vous souhaitez prendre l’air non loin de la rivière ardennaise. De nombreuses promenades sont fermées. C’est notamment le cas du parc de Furfooz (fermé de novembre à février, sauf entre Noël et le 2 janvier). La promenade Entre Lesse et Lomme n’est pas accessible dans son entièreté entre le 21 septembre et le 31 décembre, à cause de la chasse. La commune de Libin a publié sur son site un calendrier avec les dates de fermeture. La commune de Rochefort aussi : renseignez-vous !

Le réconfort après l’effort hivernal !

L’air froid et piquant de l’hiver donne souvent envie de se lover bien au chaud après une bonne promenade. Prenez le temps de décompresser : détendez-vous au coin du feu, bullez dans un jacuzzi ou profitez d’un sauna.

Jouer aux aventuriers autour du lac de Nisramont

Départ : barrage de Nisramont (La Roche-en-Ardenne)
Distance : 15 km
Difficulté : moyenne

La Roche-en-Ardenne, l’un des joyaux du Luxembourg, est une destination convoitée. Le lac de Nisramont et son barrage, en plein cœur d’une zone boisée, font partie des lieux à y découvrir. Si vous vous sentez l’âme d’aventuriers, en quête d’un dépaysement loin du stress du quotidien, nous vous invitons à faire la randonnée nature autour du lac. Vous ne serez pas déçu par la variété de choses à faire et voir, entre les sentiers escarpés à prendre, des escaliers en pierre, l’escalade de rochers de schiste et traversée du pont-barrage… La balade est longue (15 kilomètres, soit 6 heures de marche), mais elle permet de prendre un bon bol d’air frais en famille et d’avoir une vue imprenable sur le lac.

Vous aimerez cette balade parce que…

  • Le lac est fascinant, à toutes les époques de l’année
  • Il n’y a aucune lassitude possible : la balade comporte de nombreuses surprises

Notre conseil

Pensez à prendre à boire en suffisance et de quoi manger en chemin. La balade est fort longue pour la période hivernale et certains rocher schisteux, à escalader, peuvent être dangereux si la neige et le gel recouvrent la nature d’un manteau blanc : équipez-vous convenablement.

A la découverte de l’immensité des Hautes Fagnes

Départ : Signal de Botrange
Distance : 8,7 km
Difficulté : facile
Balisage : rectangle bleu, logo myrtille 

Les Hautes Fagnes sont une destination incontournable pour les randonneurs, skieurs de fond et vététistes. En hiver, le plaisir est doublé par les paysages recouverts de neige. Le Signal de Botrange est le point de départ de la « Grande ronde des Fagnes ». On avance dans le haut plateau, vers la réserve naturelle et la Baraque Michel, sur des caillebotis. L’immensité des lieux naturels nous donnent l’impression d’être seuls au monde. Magique.

Vous aimerez cette balade parce que…

  • Les chemins de caillebotis sont incontournables.
  • On découvre la réserve naturelle à une saison où flocons et gelées peuvent donner un autre visage au paysage.
  • Le soleil d’hiver qui se reflète sur le manteau blanc et la flore locale est la star des photos pour « pimper » son compte Instagram.

Conseils

Réchauffez-vous non loin du Signal de Botrange, à la brasserie Belgium Peak Beer. Prenez le temps de reprendre des forces avant de reprendre le sentier didactique de la Fagne de la Polêur.

Restez bien sur le chemin recouvert de planchettes en bois : des endroits marécageux pourraient vous prendre au dépourvu.

Bon à savoir

Gants et bonnets ne suffisent pas toujours à avoir chaud en cette période, surtout en extérieur ! La technique des trois couches est indispensable à toute personne désireuse de prendre part à une randonnée en hiver. Pensez à enfiler un premier vêtement respirant qui sera au contact de votre peau (torse, jambes et pieds pour les plus frileux). Une deuxième couche, plus épaisse, permettra de conserver la chaleur. La troisième couche de vêtement doit être protectrice : elle vous permettra d’affronter tous les temps : vent, pluie, neige… Bonnes balades !

ENCORE PLUS DE « OUI, GO » ET UNE SURPRISE DANS VOTRE BOÎTE MAIL ! 

Pourquoi les amoureux de l’Ardenne s’inscrivent à notre newsletter :

  • Des infos inspirantes sur les balades à pied ou à vélo
  • Des conseils pratiques pour une excursion au cœur de l’Ardenne
  • Vous serez dans les premiers avertis lors de la publication de nouveaux articles

Inscrivez-vous vite et recevez une surprise !

ENCORE PLUS DE « OUI, GO » ET UNE SURPRISE DANS VOTRE BOÎTE MAIL ! 

  • Des balades à pied ou à vélo
  • Des conseils pratiques
  • Nos nouveaux articles

Inscrivez-vous vite !