Partir à la cueillette aux champignons en Ardenne est une super idée pour les amateurs de nature et de gastronomie.  Ils sont nombreux à l’automne et surtout très diversifiés. J’ai donc rencontré Olivier Mathot, guide nature dans la région de Saint-Hubert et spécialiste des champignons. Il nous livre ses conseils pour une cueillette en toute sécurité.

En Ardenne, plus de 500 sortes de champignons poussent dans nos forêts, nos sous-bois. Même s’ils sont délicieux cuisinés avec des échalotes, partir à la cueillette n’est pas sans risque. En effet, environ une dizaine que l’on retrouve en Ardenne sont mortels et seuls une soixantaine présentent un réel intérêt gustatif. Interview d’Olivier Mathot, guide nature à Saint-Hubert, et spécialiste des champignons depuis une quinzaine d’années.

Tout d’abord, pouvez-vous me dire si les Ardennes belges sont un terrain propice à la cueillette aux champignons ?

On retrouve pas mal de champignons en Ardenne, même si le sol n’est pas calcaire. La meilleure période pour en trouver est de fin août à mi-octobre. Néanmoins, on peut retrouver des champignons tout au long de l’année, ou presque.

L’idéal, pour qu’il y en ait beaucoup, c’est de la chaleur et de l’humidité, donc la fin de l’été, souvent. Mais certains champignons ne résistent pas aux températures nocturnes trop basses, il faut donc aussi compter sur Dame Nature.

Que doit-on emporter pour partir à la cueillette ?

Déjà, je ne parlerais pas de cueillette. En effet, quand vous êtes accompagnés par un guide nature ou un mycologue, on appelle cela une « promenade détermination des champignons ».

Pourquoi ?

Tout simplement parce que les lieux où trouver de beaux et bons champignons sont rares. De plus, on ne peut pas cueillir tout et n’importe quoi ! Je déconseille fortement de cueillir des champignons si on ne s’y connait pas ou si on n’est pas accompagnés de quelqu’un pour conseiller. Certains ne le savent peut-être pas mais certaines espèces sont mortelles, même dans nos contrées !

D’accord ! Et quand on part à la découverte des champignons, que doit-on emporter ?

Je dirais que la première chose est d’avoir, si possible, un pantalon pour éviter les piqures de tiques. Ensuite, il faut prendre de bonnes chaussures, un panier et un couteau.

A quoi faut-il faire attention quand on part se promener pour ramasser des champignons ?

Le conseil essentiel c’est d’être accompagné par un expert afin d’éviter tout risque. Ensuite, je dirais que quand on tombe sur un endroit où il y a beaucoup de champignons, il ne faut pas tous les cueillir. Ils se reproduisent grâce au mycélium, des filaments présents dans la terre. Si on en laisse quelques-uns, le mycélium fera son travail et quelques jours plus tard, il y aura des nouveaux champignons !

Enfin, je dirais qu’il faut être vigilent. On ne peut pas cueillir n’importe où ! Sur un terrain privé, il faut l’accord du propriétaire. En forêt domaniale (qui dépend de la Région wallonne), on tolère une cueillette pour une consommation personnelle. Par contre, en forêt communale, les cueillettes sont souvent autorisées uniquement pour les habitants. De plus, il faut respecter les interdictions de passage, les autres activités comme la chasse, … Bref, on ne fait pas ce que l’on veut.

Si on veut être sûr de soi, que conseillez-vous ?

Les maisons du tourisme organisent souvent avec des mycologues ou des guides nature des balades thématiques. Je recommande de passer par ce biais. Par exemple, la maison du Tourisme de la Grande Forêt de Saint-Hubert en organise plusieurs par an. Il faut les contacter pour prendre rendez-vous, c’est une super activité à faire pour découvrir les Ardennes mais il faut prendre des précautions !

Avez-vous quelques anecdotes à nous raconter ?

Bien sûr ! Une année, deux dames m’ont expliqué être allées à la cueillette et avoir mangé « les bons et les beaux champignons » ! Elles ont eu une chance folle de ne pas être intoxiquées, elles n’y connaissaient rien du tout et elles ont mangé ceux qui leur semblaient bons ! Un des champignons les plus dangereux et celui qui sent le meilleur. Il ne faut pas se laisser piéger !

Ensuite, je vous dirais que je suis tombé sur un article de presse durant mes vacances. Savez-vous combien pèse le plus gros champignon au monde ? Il pèse environ 600 tonnes, il occupe 890 hectares et a entre 2400 et 8000 ans. Il est situé en Oregon, aux Etats-Unis…

Vous avez envie de partir à la découverte aux champignons à Saint Hubert ?

Saint-Hubert propose de nombreuses activités pour partir à la découverte aux champignons, réservez donc une maison de vacances dans la région pour en profiter pleinement!