Eddy Merckx : « L’Ardenne, c’est du bonheur ! »

Eddy Merckx standbeeld Stavelot

Eddy Merckx : « L’Ardenne, c’est du bonheur ! »

Eddy Merckx et l’Ardenne, c’est une relation particulière. Le champion belge y a forgé quelques-uns de ses plus beaux succès. 5 fois vainqueur de « la Doyenne », 3 fois vainqueur de la Flèche wallonne, Eddy Merckx connait par cœur les routes ardennaises. Des routes sur lesquelles il a créé une partie de sa légende. Le monument au sommet de la très difficile côte du Stockeu lui rend d’ailleurs hommage.

Qui donc, à part Eddy Merckx, pouvait concilier les deux passions que soutient Ardennes-étape depuis 2020 : le cyclisme et l’Ardenne ?

Mon meilleur souvenir en Ardenne

« Sans équivoque, c’est ma première victoire de Liège-Bastogne Liège en 1969. Déjà, parce que c’était ma première victoire de Liège-Bastogne-Liège. Ensuite, parce que c’était un super moment dans ma carrière, une nouvelle classique dans mon palmarès. J’avais déjà gagné une Flèche wallonne, Paris-Roubaix et Milan-San Remo ».

Mon rapport à l’Ardenne

« C’est une région qui m’inspire la liberté, le bonheur. Le bon air. Je n’y retourne malheureusement pas assez souvent. »

J’en pince pour Stavelot

« Je suis très honoré d’avoir une statue en Ardenne, à Stavelot ! Mais ce n’est pas vraiment la statue qui me fait plaisir, c’est surtout un endroit extraordinaire. La région de l’Ardenne est inspirante pour beaucoup de monde. Elle m’inspire et ravive des bons souvenirs. Comme la ville de Stavelot et la côte de Stockeu. »  - Eddy Merckx