Trail Chill : trois parcours sauvages pour explorer l’Ardenne du nord

nature

Trail Chill : trois parcours sauvages pour explorer l’Ardenne du nord

Courir et profiter, c’est le crédo des propositions d’aventures que nous vous avons concoctées. Trois balades variées et denses à savourer, parsemées de coins « chill » pour se détendre et s’immerger dans les envoûtants espaces du nord de l’Ardenne. Nous vous les détaillons sous toutes les coutures. Chaussez vos favorites, sanglez vos sacs, laissez-vous guider et surtout ouvrez les yeux.

 

Trail & Chill, c’est une façon de courir en faveur de l’immersion dans le milieu, du respect de celui-ci et de la détente. Du sauvage et des sensations. Chaque proposition d’aventure vous permettra de découvrir une trace Trail, mais aussi des endroits Chill. Le but étant de savourer ces petits moments magnifiés par le plaisir de s’apaiser après un rude effort : coin de baignade, point de vue, brasserie, cabane … Ainsi l’aventure sera rythmée et composée, avec ses moments d’intensité et ses moments de quiétude, un savoureux mélange, Trail & Chill, sportif et relaxant.

Avant l’expédition, la préparation

Avant de vous engager dans ces trois immersions sauvages, il est nécessaire de vous éclairer sur les recommandations d’usage, pour honorer ces belles terres dans les meilleures conditions. Malgré la possibilité de les boucler à des rythmes calmes comme soutenus, le format exige tout de même un public averti : les boucles s’étalent sur des distances avoisinant les 15 kilomètres, sans chercher à éviter le dénivelé. Il vous faudra donc prévoir de quoi être autonome sur toute la durée de l’aventure, en anticipant certains détails.

Voici une brève liste du nécessaire pour parcourir ces sentiers en toute sérénité :

  • De l’eau! Le plus important. Ne négligez pas les quantités, car après une heure d’effort, la sensation de soif sera plus présente et insistante.
  • Un ou l’autre petit encas ne sera pas de trop. La dépense calorique justifie parfois qu’on recharge les batteries avec une barre, un snack, un petit sandwich, c’est selon vos habitudes. Les endroits sympas pour se restaurer en nature ne manqueront pas !
  • Un GSM. Pour appeler en cas de pépin, ou vous y retrouver en cas d’égarement.
  • Une montre GPS ou un GPS de rando, pour y insérer la trace gpx. Si vous n’en avez pas, des applications gratuites existent sur GSM (GPX Viewer, …).
  • Enfin, soyez reposé, en forme, l’esprit libre et prêt à savourer une expérience mémorable!

L’Ardenne du nord, un terrain riche en variété, un trio gagnant

Pour mettre en exergue la richesse qu’offre le vieux massif forestier de l’Ardenne, les trois parcours sont particuliers et amplifient un trait du paysage ardennais. A la manière de « Le Bon, la Brute et le Truand », le trio élu est ici : « L’Aérien, le Ruisselant et le Forestier ». En effet, ces trois parcours vagabonds expriment chacun une personnalité et un caractère unique. Toutefois, en regroupant les trois parcours vous vivrez une aventure globale cohérente et pleine d’anecdotes : l’aventure du trail en Ardenne.

« L’Aérien » est un as de la hauteur, des vues dégagées qui portent au plus loin.

« Le Ruisselant » est celui qui coule et se faufile, entre roches et mousses dans les vallons escarpés.

«Le Forestier » offre son hospitalité sereinement dans son univers rempli de vie.

Ensemble, sous un spectre à chaque fois subtilement différent, ils s’engagent à vous prendre non pas sous, mais sur leurs ailes, pour dévoiler les milles trésors caractérisant l’Ardenne du nord à qui sait les voir.

L’Aérien : Un survol de la vallée de l’Amblève, puis un plongeon sur ses rives.

Le Trail (18km, 500m d+)

Le premier parcours démarre de La Gleize, près de Stoumont. Le début consiste en une ascension éprouvante du Mont Saint-Victor par les crêtes, plus de deux cents mètres de dénivelé d’emblée, il convient donc d’attaquer cela poliment. Là, la vue se dégage et vous en profiterez quelques kilomètres, un beau panorama donnant l’impression d’être le rapace planant, en sentinelle, au-dessus de son terrain de chasse. Ensuite, le plongeon s’effectue, passant par le paisible village de Cheneux, pour aller observer de plus près l’Amblève, après avoir caressé l’ensemble de son berceau du regard sur les hauteurs. Les singles du lieu-dit « Congo », dans les coteaux de l’Amblève stimulent, sinueux et ludiques. Vous apercevrez le superbe château de Froidecour avant de rentrer à La Gleize.

Le Chill

Encastré dans la profonde vallée de l’Amblève, La Gleize, ce petit village typique de l’Ardenne dispose d’une brasserie qui accueille chaleureusement tout type de voyageurs : « Le Vert de Pommier ». Pour les amoureux des saveurs locales, on y trouve la Glezia, blonde ou ambrée, avec ses arômes de gingembre. « Les Doux Ragots » est un restaurant où il vous sera possible de déguster du local, de saison. L’ambiance y est conviviale et les critiques très bonnes.

Durant la balade, les coins détente ne manquent pas, au sommet du mont Saint-Victor, où se poser pour prendre la vue de plein fouet a quelque chose de profondément vivifiant. Mais aussi le long de l’Amblève, dont les rives disposent de nombreuses petites plages sauvages de galets. Si le temps vous y autorise, une petite trempette peut faire du bien.

Profitez plus longuement du Chill à la saveur de l’Ardenne

Pour prendre le temps de découvrir tous ces parcours, et pour bien se relaxer après un tel effort, n’hésitez pas à jeter un œil sur nos propositions d’hébergements.

Le Ruisselant, accompagnez le fil de l’eau du clapotis de vos pas

Le Trail (14,8km – 530m d+)

Ce parcours-ci offre d’explorer deux magnifiques cours d’eau et leurs vallons : Le Ninglinspo et la Chefna. Il commence dans les hauteurs, du côté de Vert-Buisson, près de la Charmille (et son tunnel d’arbre remarquable). De là, vous allez chercher un des affluents du Ninglinspo, qui vous y accompagnera. Le sentier bordant le cours d’eau est très plaisant, en légère descente, tantôt technique, tantôt rapide. Ce cours d’eau est jonché de rochers moussus remarquables. Avant qu’il ne se jette dans l’Amblève, vous remonterez par les Roches Crahay, dans un talus remarquablement piquant. Les crêtes hautes vous déposeront au kiosque du point de vue de Drouet. Contemplez. Puis une longue montée éprouvante, une belle descente, et vous voilà à Quarreux. De là démarre la douce remontée de la Chefna. Plus haut, vous déboucherez sur de plus vastes espaces plats évoquant les fagnes pour rallier le point de départ.

Le Chill

Le Ninglinspo et la Chefna ont creusé de nombreux bassins naturels en pierre polie par les siècles. Ces bains aux allures druidiques, peuvent être parfaits pour une petite baignade ! En suivant le fil de l’eau, vous apercevrez également de nombreux bancs isolés, dans des coins remplis de charme, parfaits pour une petite pause. Sur les hauteurs, après les crêtes, le point de vue de Drouet à mi-parcours, vous laisse un panorama sur tout le vallon boisé du Ninglinspo, le lieu se prête aussi à un petit chill-time. En remontant la Chefna, vous croiserez la cabane de l’orpailleur, c’est un abri mis à disposition des passants, en très bon état, avec du mobilier. Parfait pour un pique-nique !

Le Forestier : les bords de Hoëgne, ce palais sylvestre.

Le Trail (16km – 610m d+)

Celui-ci débute dans une partie de Theux, Marché, en contrebas du fabuleux fort de Franchimont. Vous y monterez dans un premier temps, avant de vous évadez dans le bois dense de Staneu. Cette forêt est un enchevêtrement de single-tracks filant entre arbres. Vous la traverserez dans sa longueur, jusqu’à Marteau. De Marteau, vous traverserez la route pour repartir dans la forêt d’en face, le bois de Rohaimont, tout aussi saisissant de tranquillité. Il ralliera Theux par Hestroumont, puis par un dernier single-track savoureux ramenant à Spixhe.

Le Chill

Chaque recoin peut se transformer en havre de repos pour se laisser aller au charme de ce couvert forestier hétéroclite dans lequel cohabitent plusieurs types d’arbres imposants. Prenez le temps de les observer, et levez les yeux, ça vaut parfois le coup d’œil.
Posé sur le sommet d’une petite sente technique dans un épaulement rocheux, un petit espace point de vue, permettra de se détendre à mi-parcours.
Pour se restaurer, vous passerez à côté de la Brasserie de Franchimont, aux abords du château en plus des nombreux lieux de détente dans le grand village de Theux, notamment les terrasses de la Place du Perron.

Vous voilà armés d’un joli paquet d’idées et de conseils pour dévorer le paysage ardennais. Il n’y a plus qu’à se mettre en mouvement, renouer avec vos antiques désirs nomades, et vous laisser entraîner par votre instinct sauvage !

Bonne expédition !